Une erreur est survenue dans ce gadget

dimanche 27 janvier 2013


Habib Moufaddal Habib tu peins pour un temps s'apaise l'univers en toi déchainé,tu peins tes mains brûlent les frontières de ton corps t'emportent hors de toi-même,tu respires ta fureur attise l'âme des univers éteints tous les appels du monde te traversent l'esprit tu enfantes le feu qui te brûle la couleur te ravive puis t'éteint incandescentes restent tes toiles,tu parles et les mots brûlants transcendent ton être,traversent tes toiles,se heurtent au sens inconscient de l'autre,à la consciente insensée de l'autre,à son flègme brûlant qui te fend en deux,et fendent et se confondent en toi les mots sombrent dans l'oubli et renaissent des cendres de ton âme de mortel cédant la parole à tes toiles immortelles. M.Ihsane

1 commentaire: